Le CHU de Poitiers s’équipe du premier IRM 7T clinique Siemens Healthineers

Siemens Healthineers

Le CHU de Poitiers s’équipe du premier IRM 7T clinique Siemens Healthineers
jeudi 2 janvier 2020Description

Née d’une réflexion entre Alain Claeys, Président du conseil de surveillance, et Jean-Pierre Dewitte, Directeur général du CHU de Poitiers, l’acquisition du système IRM 7T de Siemens Healthineers conforte le rayonnement de l’établissement de santé en tant que pôle d’excellence régional dans le domaine de l’imagerie par résonance magnétique.

Un IRM à imagerie anatomique, fonctionnelle, moléculaire et métabolique


Le CHU de Poitiers accueille désormais un IRM ultra-haut champ donnant accès à une imagerie non seulement anatomique et fonctionnelle, mais aussi moléculaire et métabolique, d’une très haute résolution. En effet, « ce système permet d’appréhender la structure et la fonction des organes de façon inégalée » explique Matthieu Lepetit-Coiffé, Responsable des Partenariats scientifiques et cliniques chez Siemens Healthineers. En France, il s’agit du premier IRM 7T à avoir un usage à la fois recherche et clinique, bénéficiant directement aux patients. Dans ce contexte, « Siemens Healthineers s’affiche comme le seul fournisseur d’équipements médicaux capable de produire un système IRM ultra-haut champ destiné à des applications cliniques » précise Hassan Safer-Tebbi, Président de Siemens Healthineers France.

« Au CHU de Poitiers, les enjeux autour de l’imagerie médicale sont énormes et constituent, par les investissements conséquents et stratégiques réalisés, une véritable opportunité de maintenir au sein de l’établissement des équipements de pointe » précise Geneviève Gaschard-Wahart, Directeur du département biomédical au CHU de Poitiers. Cette acquisition a été l’une des plus importantes d’un point de vue financier et technique pour le CHU de Poitiers. Pourtant, cette opération a été réalisée en un temps record.

IRM 7T Siemens Healthineers, la pointe de l’imagerie médicale


En effet, pour répondre aux contraintes de ce système IRM ultra-haut champ, une étude complète a été menée autour de la conception et de la construction d’un nouveau bâtiment au sein de l’établissement de santé. Toutes les précautions ont été prises afin de réduire l’impact de l’équipement sur son environnement proche, mais également de limiter les perturbations extérieures pouvant entrainer des modifications de réception du signal. Avec ses mensurations exceptionnelles, ce système IRM 7T repousse véritablement les limites de l’imagerie médicale. Sa résolution spatiale et sa résolution en contraste permettent de détecter des lésions invisibles jusqu’à aujourd’hui.

En pratique, son exploitation clinique est répartie entre la mise en place d’applications d’imagerie neurologique et ostéoarticulaire. Il s’agit principalement d’une expertise de recours, à destination des patients ayant déjà eu une exploration sous IRM, présentant un bilan dit « négatif », c’est-à-dire dont l’examen est déclaré normal alors qu’une pathologie est fortement suspectée. « L'imagerie par résonance magnétique à 7 tesla est l’avenir de l’imagerie médicale. L'ensemble de ses possibilités reste encore sous-exploité. Nous allons montrer que c’est une technologie qui peut servir au quotidien pour des cas difficiles » témoigne le Pr Rémy Guillevin, Radiologue, Co-Directeur du laboratoire commun I3M et Responsable de l’équipe DACTIM-MIS du LMA UMR CNRS 7348.

Un laboratoire commun pour définir des profils métaboliques et paramétriques


En parallèle de la routine clinique, le laboratoire commun I3M (Siemens Healthineers / CNRS / CHU de Poitiers / Université de Poitiers) a pour objectif de fédérer chercheurs et ingénieurs. Il vise à mettre en œuvre une coopération scientifique et technologique permettant de dégager des profils métaboliques et paramétriques qui, intégrés à des modèles mathématiques, servent à comprendre le fonctionnement des organes comme le cerveau, les reins, le foie ou encore le cœur. En France, cette structure est la première à impliquer un laboratoire de recherche en mathématiques, tout en exploitant les données d'un équipement ultra-haut champ en usage à la fois recherche et clinique. « Avec cet équipement, le but est aussi de conforter la place de Poitiers dans la compétition nationale et internationale en matière de recherche » conclut le Pr Rémy Guillevin.

Avec l’installation de ce système IRM 7T au CHU de Poitiers, Siemens Healthineers illustre sa volonté et sa capacité à soutenir l’expansion de la médecine de précision, la transformation des parcours de soins et l’amélioration de l’expérience patient au sein de l’Hexagone.

Recherches associées à

Devis groupés (0)